Catégorie : Chili

De Calama à Ollague – En route vers la Bolivie

Après les lagunes de San Pedro de Atacama (SPA), nous avons choisi de rejoindre Calama malgré les mises en garde des touristes « backpackers » (sac à dos) rencontrés à SPA. Et nous avons bien fait ! La route entre SPA et Calama était excellente (RN23) et les décors, encore une fois, impressionnants. 2 jours de route et une nuit au milieu de nulle part, nous arrivons dans une ville financée par le cuivre…

En effet, il y a à Calama la plus grande mine de cuivre à ciel ouvert du monde ! 5km de long, 3 km de large et 1 km de profondeur, le trou béant dans la terre est vertigineux; à tel point que vous ne pouvez pas voir le fond lorsque vous êtes sur les bord… Et tout est à la mesure cette machinerie géante (qui fonctione 24h/24h) que ce soit les usines de traitement, les engins de chantier, le nombre d’employés et j’en passe.

La ville, dédiée au cuivre et financée par ce dernier, est plutôt accueillante mais sans grand intérêt historique ou culturel. Nous décidons donc de reprendre la route (RN21), après 2 nuits de camping, en direction de Ollague, village proche de la Bolivie. Des volcans, des lagunes, des lacs salés et personne ou presque sur cette route qui rejoins la Bolivie ! Un régal pour camper sauvagement et admirer des couchers de soleil ou des levers de Lune (événement synchrone magnifique à voir, la lune faisant face au soleil). Seul bémol, la température baisse au fur et à mesure que nous montons. Heureusement, nous faisons la bonne rencontre au bon moment qui permet de passer la nuit sous un toit (à Ascotan) afin de ne pas défaire la tente et dormir par des températures négatives.

Nous arriverons à Ollague mais difficilement. La route n’étant pas asphaltée, le relief et les parties sableuses sont un enfers pour nos jambes et notre moral ! Epuisés et un peu découragés, nous finissons par rejoindre le village frontière ou nous ferons un ravitaillement en nourriture et en eau très très attendu (nous étions presque à sec) ! 

Les sacoches remplies, le moral regonflé et le passeport en main, nous remontons sur les vélos pour passer la porte de la Bolivie…à suivre.

 

Bienvenidos en Chile – San Pedro de Atacama et ses lagunes

Bienvenu au Chili ! 

De Susques en Argentine nous avons rejoins San Pedro de Atacama (SPA) au Chili en passant par le « Paso de Jama » (4200 m).

Mais, n’ayant pas d’informations très fiables à propos de la route (nourriture, point d’eau) auprès de l’office de tourisme de Susques, nous avons eu la chance de trouver un camion pour faire le trajet. En effet, la seule route asphaltée qui mène à SPA est absolument déserte. Aucun point d’eau, aucun épicier ou village dans lequel se ravitailler et beaucoup, beaucoup de vent. En faisant la route en camion nous n’avons pas regretté notre choix tellement les paysages et l’environnement étaient hostiles, désertiques et monotones.

Arrivés à SPA après 8h de route, nous avons franchi la frontière et la douane à vélo (nous y avons laissé nos fruits…). Nous avons rejoins un camping local pour y passer la nuit. Le village étant très touristique (magasins, hôtels et restaurants) et donc très cher, nous ne nous sommes pas trop attardés sur ce village de touristes. Nous sommes repartis en vélos avec dans l’idée de passer la nuit au bord des fameuses lagunes (Laguna Cejar) du désert d’Atacama (au sud de SPA).

Nous avons alors découvert de sublimes paysages !  Les volcans sur notre gauche, la cordillère à droite, nous avons rejoins les lagunes sur une piste rocailleuse/sableuse assez difficile. Mais au final, des étendues d’eau salée dans un décor lunaire absolument plat. A l’heure ou les 4X4 remplis de touristes rentraient au village, nous restions  sur place, seuls au monde, pour monter la tente et admirer un coucher de soleil derrière la cordillère…